5 Indicateurs de production à connaitre

Pour réussir à bien se positionner dans une industrie en pleine mutation, les chefs d’entreprises sont amenés à suivre de près le fonctionnement de leur business. Les indicateurs de production sont ainsi des paramètres à suivre régulièrement afin d’apporter les interventions nécessaires conservant la compétitivité de l’entreprise.

Voici 5 indicateurs de production qu’il faut connaitre et suivre :

Le coût d’arrêt de la production

Le coût d’arrêt de la production varie en fonction de la machine qui est touchée par la panne. S’il s’agit d’une machine goulot, un arrêt toucherait directement à la production. En fait, l’arrêt d’une machine goulot engendre l’arrêt de la production et la perte directe de la vente. Il ne faut pas oublier qu’à ce coût on ajoute les frais de maintenance.

Dans le cas d’une machine non goulot, un arrêt se traduit par une légère perturbation de la production, puisqu’une panne sur ce type de machines est théoriquement récupérable par la mise en marche d’une machine de remplacement. Ainsi, toujours théoriquement, les seuls frais qui s’appliquent lors de l’arrêt d’une machine non goulot sont les frais de maintenance.

De façon générale, l’arrêt de la production d’une chaîne se traduit directement par une perte de vente et donc de rentabilité. C’est pour cette raison qu’il est judicieux de mettre en place des plans d’action pour rattraper tout retard de livraison causé par un arrêt.

Le taux de rendement global

Le taux de rendement global (TRG) est un paramètre qui permet de calculer le rendement des machines. Il est obtenu par plusieurs formules :

  • TRG = TRS (Taux de rendement synthétique) x taux de charge.

Taux de charge : c’est le temps de travail divisé par le temps d’ouverture de l’atelier.

  • TRG = taux de marche (pourcentage du temps de travail durant lequel la machine a fonctionné) x taux d’efficacité (temps efficace divisé par temps de marche) x taux de produits conformes (rapport des pièces conformes dès le premier coup sur le nombre total des pièces).

Le TRS (taux de rendement synthétique)

Ce paramètre permet de suivre le taux d’utilisation des machines afin de mettre en place les optimisations nécessaires. Il s’agit d’un paramètre propre à l’entreprise et qui varie dans le temps pour indiquer les pertes de production.

Il est calculé par la formule suivante :

TRS = la production réelle / la production maximale théorique.

Capacité de production inutilisée 

Cet indicateur permet à l’entreprise d’estimer son potentiel de production et ses performances théoriques. En fait, ce paramètre permet d’évaluer la non-utilisation des capacités de production maximale de l’entreprise. Voici la formule :

Capacité de production inutilisée = volume standard disponible – volume réel produit durant une période bien déterminée.

Découvrez comment SKF a digitalisé ses instructions de travail

Durée moyenne du cycle de production

La durée moyenne du cycle de production est un indicateur d’une grande importance dans l’évaluation des capacités de production de l’entreprise. Il évalue, en fait, le cycle qui s’étend entre l’ordre de production jusqu’à la finition de la commande. Voici la formule pour le calculer :

Durée moyenne du cycle de production = somme des durées du cycle de production / nombre d’ordres planifiés.

Quelle solution pour vous aider à atteindre vos indicateurs ?

La mise en place d’une solution d’instructions de travail digitales permet aux opérateurs de faire bon du premier coup. Ce qui permet de diminuer la non-qualité et donc d’augmenter le rendement global de l’entreprise. 

Les instructions de travail digitales permettent également de redonner une autonomie aux opérateurs pour remonter des données de production. Ces mêmes données doivent alimenter les processus d’amélioration continue de l’entreprise : 

  • Détecter en amont les écarts
  • Réagir plus rapidement grâce à la bonne donnée
  • Établir des plans d’actions

Vous souhaitez une démonstration d’un logiciel d’instructions de travail digitales ? Contactez-nous dès à présent.